Équicien est un métier reconnu.

Le 30 janvier 2014 : Parution au Journal Officiel de l’enregistrement du métier d’équicien au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).

Classification sous la nomenclature « Spécialités plurivalentes des services aux personnes ».

L’équicien est habilité à accueillir des publics en situation de handicap.

Qu’est-ce-que l’équicie ?

 

L’équicie est définie comme étant la « pratique de la relation d’aide, à médiation avec le cheval ».

L’équicien est un professionnel de la relation d’aide avec le cheval. Il s’inscrit dans le cadre des actions à médiation animale. Il construit son accompagnement sur la méthodologie de la démarche projet de l’action sociale.

 

La relation d’aide, portée par Carl Rogers, psychologue humaniste du XXème siècle, repose sur le postulat selon lequel :

L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même. Mais seul un climat bien définissable, fait d’attitudes psychologiques facilitatrices, peut lui permettre d’accéder à ses ressources.C. Rogers

 

C’est pourquoi, grâce à la présence du cheval, l’équicien met tout en œuvre pour explorer les potentiels de la personne accompagnée, et pour mettre en valeur ses capacités.

Chaque action envisagée participe à la mobilisation des ressources de la personne et l’encourage dans la conquête de son autonomie.

L’Équicien s’appuie sur le projet de l’individu, il définit : une finalité, des objectifs, des moyens et une durée.

L’Équicien, au travers de l’équicie, participe au développement de la personne, veille à son épanouissement, participe à ses apprentissages sociaux et vise à stabiliser, améliorer un comportement ou réduire une détérioration.